Grèbe castagneux

© ARNML

Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis : une quinzaine de couples nicheurs au début des années 2000. Maximum 47 individus sur le même plan d’eau le 29 septembre 2003. Une partie de la population hiverne sur place : le 16 janvier 2003, alors que le marais est entièrement gelé à la suite d’un coup de froid sévère, quatre individus sont observés au milieu d’une bande de Foulques macroules. Les effectifs diminuent en 2006 et s’effondrent en 2007. Dès lors, on n’observe plus que des oiseaux isolés de temps en temps. Il faut attendre que le niveau d’eau ait suffisamment remonté pour que la nidification soit de nouveau prouvée en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *